Note du 3 janvier 2004 – 4330 jours

Est ce que le temps est celui de l’humain ? Partageons-nous cette même phase avec d’autres vivants ? En est-il du temps comme des longueurs d’ondes, certaines nous sont visibles, d’autres pas, audibles, d’autres pas ? Le temps est-il la synthèse perceptive de nos sens ?

Des langues j’en ai parlé sans toutes les comprendre. Qu’importe, mon âme a filé légère le temps d’une parole étrangère. Et je suis là, les épaules basses rattrapé par la vie.

De quels épanchements est capable la vie pour survivre aux sombres moments ? Quels compromis !

Publicité